Qu’est-ce qu’une doula ?

La profession de doula provoque souvent l’interrogation totale, avec son lot d’a priori : sorcière d’un nouveau genre, sage-femme de seconde zone, bonne copine un peu zélée… Et bien non, une doula n’est rien de tout cela :).

Découvrez ici plus d’information sur ce métier à la fois nouveau et ancestral.

” Écouter quelqu’un, c’est lui permettre d’entendre ce qu’il dit “

Jacques Salomé, psychosociologue

À qui s'adressent les doulas ?

Une doula accompagne les personnes traversant une étape de vie en relation avec l’accueil d’un enfant : dans une période de désir d’enfant, lors de l’attente d’un enfant pendant une grossesse, une GPA ou une adoption, durant un accouchement, et après l’arrivée de l’enfant dans la famille. La Doula soutient les parents ou futurs parents, et potentiellement aussi la fratrie et l’entourage. Cet accompagnement se fait sans discrimination à propos des personnes ou de leur situation : vous êtes bienvenu.e pour faire appel à moi quelque soit votre identité de genre, votre orientation sexuelle ou encore votre religion (ça devrait être évident, mais il semble encore utile de le préciser de nos jours).

Par extension, de nombreuses doulas proposent aussi des accompagnements pour tous les passages de vie importants : arrivée des règles chez les jeunes filles, maladie, décès d’un proche, l’arrivée de notre propre passage vers la mort, … (ce n’est pas encore mon cas pour le moment).

Cela nous aide à comprendre l’essence de la doula : offrir une présence et un soutien rapprochés lors des évènements de la vie qui nous fragilisent, nous bouleversent, redéfinissent nos identités.

À quels besoins répondent les doulas ?

Res parents ou futurs parents se trouvent bien souvent dans un état de vulnérabilité : c’est bien normal, car l’ouverture du chapitre de la parentalité change nos vies profondément, modifie notre corps et notre cerveau (littéralement), bouscule nos rythmes et habitudes de vie, et surtout, notre identité.
Face à cela, la doula répond à un besoin de maternage. Pas au sens d’une infantilisation, mais au sens de l’accueil inconditionnel, de la sensation de sécurité, de la réassurance, et de la présence à chaque étape.

La doula répond aussi à des besoins d’information, de savoir et de conscience. Sans imposer sa vision, elle transmet les informations nécessaires pour connaître et comprendre les processus physiologiques de la naissance, les ressources médicales ou sociales existantes dans la région, etc. Les familles peuvent ainsi s’entourer avec des professionnels qui leurs correspondent, envisager une naissance qui leur ressemble, ou encore se préparer au mieux pour le post-partum.

La doula peut également combler un besoin de reconnaissance. Bien souvent, dans les bouleversements que nous traversons, nous n’avons pas tant besoin de résoudre ce qu’il se passe que d’être pleinement vus et entendus. Sans intervention, sans jugement, dans l’acception des changements que cela induit en nous. Et aussi parfois en s’aidant de rituels, des actes symboliques qui peuvent être très soutenant pour traverser des épreuves. Ce besoin-là est d’après moi particulièrement peu compris par la société, et donc d’autant plus important à combler auprès des personnes accompagnées.

Les doulas peuvent enfin répondre à certains besoins logistiques, pratiques ou de bien-être, suivant leurs compétences ou les services qu’elles souhaitent proposer : petits plats pour le post-partum, cours de portage, massages, aide administrative, courses de dernière minute… Satisfaire ses besoins de base, notamment manger et dormir, est un atout non négligeable lorsque l’on traverse des mers agitées. Pour ma part, je propose par exemple des pratiques de relaxation et un accompagnement spécifique sur le sommeil des bébés, à Feurs, dans la Loire (Forez) et le Thône (Monts du Lyonnais) ou à distance.

Les doulas ne sont pas une profession de santé, elles interviennent en complément de votre suivi médical.

Et finalement, que font les doulas ?

En fait, en premier lieu, les doulas ne “font” rien, elles sont. Personnellement, je me perçois avant tout comme une présence solide et de confiance. J’écoute, prends le temps, veille auprès de ceux qui en ressentent le besoin, et surtout m’adapte aux personnes que j’accompagne. Ça peut paraître évident ou accessoire, mais c’est bien le plus central dans ce qu’apportent les doulas, et c’est aussi ce qui fait leur spécificité dans le monde périnatal.

Cela dit, les doulas ont bien quelques outils dans leur sac :

  • des compétences en écoute active, une posture d’accueil travaillée
  • des connaissances sur le monde périnatal général et local (professionnels, pratiques, lieux dédiés…)
  • des connaissances sur la physiologie de la grossesse et de la naissance et ce qui peut la favoriser
  • des connaissances sur les nombreux et différents “scénarios” que peuvent rencontrer les personnes sur leur chemin, afin de garantir une bonne compréhension de ce qui est traversé
  • des conseils à suggérer pour traverser les tempêtes émotionnelles, les questions pratiques, ou encore les injonctions à la “bonne” parentalité
  • d’autres outils propres à chacune

Elles proposent des rendez-vous souvent longs, au domicile des familles, et régulièrement, afin de tisser un lien, un fil rouge créant une relation qui sera au cœur notamment du besoin de maternage. Durant ces rencontres, la parole est libre, les personnes accompagnées peuvent déposer ce qu’elles traversent, poser des questions, et la doula pourra transmettre les informations qu’elle juge utile, aider à faire des choix. La disponibilité proposée s’étend aussi au delà des rendez-vous ponctuels, au téléphone ou par écrit quand le besoin s’en fait sentir.

Les temps de rencontre peuvent également être dédiés à des pratiques (relaxation, ritualisation…) ou même à une aide logistique (préparation de plats, aide au rangement du linge…).

Pour ma part, j’interviens en tant que doula à Feurs, dans le Forez et les Monts du Lyonnais, à domicile sur des rendez-vous de 2h. Je propose aussi des rencontres plus courtes en visio.

Précision d’importance : les doulas ne font pas partie du monde médical, elles ne posent donc pas de diagnostic et ne délivrent pas de conseil de santé. Mes prestations ne remplacent pas un suivi médical.

La présence à l'accouchement

La doula peut être présente à l’accouchement pour soutenir tout le monde : la mère qui enfante, le ou la partenaire à ses côtés qui peut aussi avoir besoin d’une épaule et d’une oreille bienveillante, et même la sage-femme, en gérant par exemple des aspects logistiques pour lui permettre de se consacrer pleinement à sa veille médicale.

Cette présence est théoriquement possible dans tous les lieux d’accouchement : maternités, maisons de naissance, domicile… Mais en pratique, les doulas sont encore rarement acceptées dans les milieux hospitaliers. N’hésitez pas cependant à en faire la demande en expliquant votre souhait. Exerçant dans la Loire, le Rhône, principalement le Forez et les Monts du Lyonnais, je peux me déplacer pour vous soutenir dans toutes les maternités du département de La Loire ainsi qu’à Givors.

Attention, il est utile de rappeler ici que la doula ne peut en aucun cas remplacer la sage-femme lors d’un accouchement (ni même à aucun autre moment évidemment). Elle ne dispose d’aucune compétence médicale, son rôle est différent et complémentaire.

Des preuves de la contribution des doulas

Plusieurs études scientifiques ont été réalisées pour évaluer l’impact de la présence d’une doula lors d’un accouchement, notamment une méta-analyse reprenant les résultats de 26 études, incluant au total 15000 femmes. Les résultats montrent que les femmes et les bébés ont plus de chance de vivre une expérience satisfaisante de la naissance en présence d’une doula, et présentent ces chiffres :

  • 25% de réduction relative du risque de césarienne ; (39% de réduction avec une doula en particulier)
  • 8% d’augmentation de la probabilité d’avoir une naissance par voie vaginale (15% d’augmentation avec une doula en particulier)
  • 10% de réduction relative du risque d’avoir recours à des analgésies
  • Des naissances plus courtes de 41 minutes en moyenne
  • 38% de réduction relative du risque d’un score Apgar faible à 5 minutes pour les bébés
  • 31% de réduction relative du risque de n’être pas satisfaite de l’expérience de la naissance

Lire l’étude en question ici

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse découvrir le travail de Margot Cacchia, doula à Aix-en-Provence, qui a écrit un super article pour présenter ces études. Vous pouvez aussi me contacter pour poser vos questions.

Doula à Feurs - Lauriane Richier - Esprit Doula

” Une doula est une personne aux cotés de la femme enceinte et de celles et ceux qui l’entourent, elle est à l’écoute de ses désirs, ses besoins et la suit dans ses choix. Elle propose une présence dans la continuité, une relation de confiance, de complicité et d’intimité. Elle écoute, accompagne, soutient, entoure, les femmes seules ou les couples, et leurs proches. “

Association Doulas de France
(membre et signatrice de la charte)
Doula à Feurs - Lauriane Richier - Esprit Doula

Contact

Lauriane RICHIER – Accompagnatrice périnatale dans la Loire 42 et le Rhône 69
A Feurs, Forez et Monts du Lyonnais.

Zone d’intervention : 45min autour de mon domicile (Saint-Barthélémy-Lestra)
(Feurs, Roanne, Tarare, Saint-Etienne, Montbrison, Boën-sur-Lignon, L’Arbresle, Lozanne, Chazelles-sur-Lyon, Saint-Galmier, Montrond les Bains, Andrézieux-Bouthéon, Saint-Just-Saint-Rambert, Saint-Chamond, Balbigny, Saint-Just-Saint-Rambert, Saint-Martin-en-Haut, Saint-Symphorien-sur-Coise…).

Mail : lauriane@esprit-doula.fr
Tél : 06 29 49 29 15
Instagram : @esprit_doula

Hâte de te rencontrer !

Mentions légalesConditions générales de vente et Politique de confidentialité
Un accompagnement par une doula ne remplace pas un suivi médical.